Evènements

Un tableau pour un champion


Les bénéfices de la vente du tableau "Fleurs interdites" participeront à payer le voyage pour le championnat d'Afrique WAKO, qui a lieu à Madagascar le 27 septembre 2012, au champion d'Afrique Nwesla Biyong.

Pourquoi ?

Le 27 septembre 2012 pour le championnat d’Afrique WAKO, nous aimerions voir combattre notre champion poète Nwesla Biyong, notre ami Paul qui est déjà deux fois champion d'Afrique comme beaucoup savent pour avoir suivi ses absences sur le web et sa présence dans les salles d'entraînement et sur les rings. Nous aimerions ! Oui... mais !

Mais ce championnat se déroule à Madagascar, où sans une sérieuse aide notre champion camerounais ne pourra pas se rendre. Effectivement, il devra s'acquitter des frais du voyage pour aller monter sur le ring îlien lors du championnat d'Afrique WAKO, autant dire que c'est gageure s'il ne trouve pas un soutien réel.

700 000 francs CFA (1070 € environ) sont nécessaires pour obtenir un billet d'avion, point de compétition sans cela (puisqu’à pied c'est un peu loin et il qu’eut fallu qu'il soit déjà en route depuis fort longtemps, pour finalement arriver mûr pour réinventer l'estafette olympique à défaut d'enfiler les gants et les coups à l'heure).

Alors, nous, quelques neurones en reconnexion, pensons...
Une collecte ? Où ? Et qui peut comprendre qu'un ministère dans quelconque pays ne finance pas, au moins en partie, les projets des fédérations sportives si elles ne sont de foot et qu'il faille passer la sébile pour un siège économique dans un avion ?
Mais, pourtant, si l'on ouvre à l'oxygène la réserve à synapses, on imagine la révélation plus largement qu'à nos yeux, nous qui aimons un frère, un champion, un poète, et le suivons, de fait :

C'est sauver le sens de l'espoir ailleurs aux pousses avant qu'elles ne viennent pisser sur nos pas[i]... pensez à cela.

L'image extérieure joviale et fantasmaludique d'un pays n'est-elle compréhensible que par un ballon routinier, qui ne fait plus tant toujours d'effets de style ni de gain d'ailleurs -les vaches n’étant pas toujours grasses, et la terre tourne-, ou peut-elle (l'image) s'offrir la découverte d'autres richesses entre les mains et les pieds de pratiquants de très haut niveau de sport autres que en-ballés ?
Quand la tête bouillonne et les mots taclent, les poings sonnent aussi, et fort !
Faut-il qu’on leur donne le choix de se battre…

Mais, il faut bien se dire que les délais sont courts la plupart du temps, le constat vient, du manque de fifrelins, souvent trop tard réalisé... et les réponses longues à venir aux requêtes légitimes, parce que chacun voit sa place et chacun s'en tamponne le dossier ou la désolation, argumentant qu’il y a plus urgent qu'un kick et moins futile qu'un boxing quand tout le monde a faim et que l’odeur du gombo chatouille la diligence plus clairement que celle de la verticalité des classements administratifs des urgences considérables et supposées... dérées. Fleurs interdites, peinture de Marie Hurtrel


Alors, l'on se dit qu'on vendra ce qui fut cédé en autre temps, après tout... une peinture, à qui peut le plus et en partant d'une base supérieure à un tiers environ de la valeur du voyage. Ncfp.
Faites le compte.

« Fleurs interdites » est une peinture réalisée sur une toile hors châssis, qui, une fois montée, deviendra un tableau de 55 cm X 46 cm.
La peinture sur toile hors châssis est mise en vente à 410 € minimum et cédée à qui peut le plus au-dessus de cette somme avant le 20 septembre 2012, ou retournera s’exposer en galerie.

[i] "Nos pousses pissent sur nos pas" : poème de Nwesla Biyong.


Lire la suite

Membre du collectif des Poètes mal famés
© Recueils poétiques

Page Rank Check Marie Hurtrel Anne Cillon Perri Art Hurtrel Protected by Copyscape Unique Content Check

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×