L’univers ploie

Je te donnerai à lire
Ces vers voraces qui me rongent
De l’intérieur l’ossature
Toute forme de chair ils trouent
Et aspirent mon intellect chaque jour
Chaque nuit
Sans somnoler dans le vestibule de mon oubli

Je te donnerai à voir
Les carcasses faméliques des soupirs séchés
Les lendemains boucanés aux bâillements de l’échec
Le choc quand
L’âme de la rue est trucidée de génuflexions répétées devant le
Libre ceint
Les choses comme elles sonnent démasquant
Les dandys nantis se dédoublant en sanguinaires bandits

Aujourd’hui est le désert de l’acte bon alors
Mon  flot est deux mots
Sans être une rivière je rigole
De l’Est  à l’Ouest je
Septentrionne un air méridional
Parce que la sécheresse spirituelle sahélise
L’univers ployé sous les volutes méphistophéliques des anges de la nuit.

© Paul Nwesla

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Membre du collectif des Poètes mal famés
© Recueils poétiques

Page Rank Check Marie Hurtrel Anne Cillon Perri Art Hurtrel Protected by Copyscape Unique Content Check

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site