Site déposé © n°444P192 © Recueils poétiques de Paul Nwesla Biyong

Le clair-obscur


Arcbouté sur les sciences de l’apparence
Evangiles des libertés falsifiées
Je discerne dans les solutions de paix des particules
De vives amertumes
Cette voyelle privative greffée justement sur mon continent

La douleur s’accentue
Aux boums répétés des funestes carnavals
Où le Nord encule sauvagement le Sud
Multipliant des épitres aux somnolents
Pages d’une constitution chatoyante orchestrée sur d’innombrables cadavres de la nouvelle liberté

Dans nos fœtus voués aux IVG nous crions justice
Et les cieux silencieux moutonnent des nimbus bien gras

Taisons-nous idiots dégénérés

L’encens des fortunes en intense mouvance convoque
Feux cendres et bains de sang sous la houlette des bâtisseurs.