Le cru des mots

Anathème

Toussote puis tourne l’hôte de ton palais
Cette fois avant d’étaler l’ânerie

Avons-nous sacrifié de notre temps
Pour des mots creux
L’immonde huant lui
Voguant dans l’ivresse de son envolée

Il faut de l’opposition te dis-je
Une barrière en face pour endiguer la nuée nauséeuse
Purulente décrépitude morale
Résidus de vertus dans les chaussettes de notre raison

Vois la lésion de l’argent incinérant sincères sentiments
Les serpents
Détenteurs inamovibles des sceptres signent
L’arrêt des mors d’enveloppes évidées

Gommons les masses que
La famine sous différents masques malmène
Faim d’amitié et d’amour
Organes nus de nos illusions

Nos illusions
Sont-elles illusion tant l’amour vit
Même mal sous les traits candides de sa sœur l’amitié

Je panse.

Commentaires (1)

1. Oumarou Mal Mazou 12/03/2011

Ce poème sous ses vers tendus emporte tout lecteur averti vers les cimes d'une poèsie fertile et versatile.
Pour tout dire en langue que je comprends mieux, C'EST BEAU

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Membre du collectif des Poètes mal famés
© Recueils poétiques

Page Rank Check Marie Hurtrel Anne Cillon Perri Art Hurtrel Protected by Copyscape Unique Content Check

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site