Vie de gazelle

Dans son plus belle habit,
Elle gambade quasi ravie
Dans cette faune cruelle où
Le danger surgit de partout.


Le vent, son précieux adjuvant
Rapporte effluves et bruits en courant
Au creux des vifs radars que sont
Oreilles et narines, éveillant ses soupçons.


Attentive et prudente, elle prend peur.
L’œil alerte, elle analyse les couleurs.
Avec attention, sonde toutes les intentions.


Par malheur, aux beaux brins de filles cette prétention :
La joliesse corporelle sauve et ouvre toute sorte de porte.
Alors elles s’offrent mais souffrent, puis le Diable les emporte.

© Texte protégé.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Membre du collectif des Poètes mal famés
© Recueils poétiques

Page Rank Check Marie Hurtrel Anne Cillon Perri Art Hurtrel Protected by Copyscape Unique Content Check

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site