Site déposé © n°444P192 © Recueils poétiques de Paul Nwesla Biyong

Défis

Dix huit étoiles ternes éteignent les visages
Quand neuf peines règnent et dissipent les mirages.
Germent six funestes plantes dans nos jardins,
Signes qui singent la venue du  matin.
 

Le sang vaillant ruissèle dans les torrents
Et dans d'abondantes larmes  naufrage l'innocent.
Car Dieu dort et multiplie nos morts. Or,
Nos prières montent pour un meilleur sort.
 

J'ai faim! J'ai soif!J'ai froid! Transpirent nos défis.
Sens-tu à ta gorge le lacet glacial  du trépas?
D'une voûte épileptique croule le deuil à-tout-va.
 

Il arrive bruyamment avec la dépouille du futur:
Mégalomanie, pédérastie, félonie...
Je délire qu'ils creusent leur sépulture.

© Texte déposé.