Site déposé © n°444P192 © Recueils poétiques de Paul Nwesla Biyong

Questionnement inutile


Ai-je baisé les pieds de l'étranger
En parlant si peu de ma terre
De cette négritude aux jambes négrières
Thorax luxé de l'axe de mon identité quand révolution m'atteint

Je m'éteins dans le boulevard des modèles à suivre
On y meurt jeune ou incompris
Jeune et incompris souvent rarement vieux et heureux
Ai-je

Bien choisi mon camp et mes amis
Symptômes de mon universalité  où solidaires
Nous nous sentons encore plus solitaires et impuissants
Ai-je

Vu la balise indiquant la corne de l'opulence
Terreau fertile des sourires factices
Questionnement inutile puisque ma cause est poésie
Fils je m'efface!