Aimer aujourd’hui

C’est le matin
Les rayons de celui qui imite le feu
Et l’or
Commémore la victoire sur le lourd drap nocturne
La verdure dévoile crânement couleurs et pigments
Et le regard avide est ravi

L’armée soufflée hors de ton palais
M’interdit
Elle m’assaille
De raisons
Ces attributs indispensables pour savoir
Aimer

Et c’est l’âge qui avance
Arc-bouté sur l’expérience
Pénétration des codes et dévoilement des subterfuges
Et de dire au jeune que
Ce n’est pas le cœur qui aime
Mais naïveté crédulité fragilité et cette impensable peur des solitudes

La nudité qu’on sexe quand on a froid
N’est cheville d’aucune pérennité
Puisqu’il y a palpables plaisirs ponctuels sur poupée ou gode

Si on aime l’autre avec autant de force
C’est bien par naïveté crédulité et fragilité
Cette inconsciente peur de nos solitudes apparentées à la complémentarité.

© Paul Nwesla Biyong

Commentaires (2)

1. Giulia 11/09/2010

Bonjour.
I come back

2. DELORD Monique 11/09/2010

Inconsciente peur des solitudes ? Mais, dans le fond, peu importe le pourquoi, l'essentiel est d'aimer l'autre avec beaucoup de force ; et tu le dis fort bien ...
Monique

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Membre du collectif des Poètes mal famés
© Recueils poétiques

Page Rank Check Marie Hurtrel Anne Cillon Perri Art Hurtrel Protected by Copyscape Unique Content Check

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×