Site déposé © n°444P192 © Recueils poétiques de Paul Nwesla Biyong

De l'autre côté du grand bleu

Je ne te raconterai pas
Ce que j'ai vu là-bas

De l'autre côté des grandes eaux
Nos voisins
L'écorce ensoleillée
Rient
Chantent
Dansent
Ensemble
Comme un seul homme
Tout le temps

Ils ne demandent
A ton front fatigué
Ni ton nom
Ni tes origines simplement
Offre
A boire
A manger
Le repos
Avant de tailler une bavette

Leurs filles sont sensuelles
Aimables et fertiles
Effarouchées des fois
Mais rien de grave
Et ces hommes confiants
Forts
Doux
Ne tuent que pour se nourrir
Satisfaits de ce peu de choses…

Et la suite… la suite… Quelle suite
Il fallait fourcher la langue
Aux autres de courir
Pour rester libre…ou presque.

 

© Paul Nwesla Biyong
texte déposé n° 444P599