Site déposé © n°444P192 © Recueils poétiques de Paul Nwesla Biyong

Le Bonheur

Pourquoi paniques-tu
Tu sais bien que son infidélité est reconnue
Il vient
Il part
C’est connu
Pourquoi paniques-tu
Quand il s’agit du bonheur
Ce n’est pas une autoroute
Une piste curviligne
Et le vert clignote
C’est bien son rythme qui étire le temps
Chez le coq et chez le canard c’est pareil
Pourquoi paniques-tu quand il s’agit du bonheur
Il est infidèle et papillonne d’un foyer à l’autre
Chez le coq aujourd’hui demain chez le canard
L’illusion est dans le sommeil ou l’oubli
L’éveil est l’école d’immenses et profondes douleurs
Pourquoi paniques-tu quand il s’agit du bonheur ?

© Paul Nwesla Biyong