Site déposé © n°444P192 © Recueils poétiques de Paul Nwesla Biyong

Les Résistants

Veux-tu connaître l’élégance
D’une mort digne
Le fer
Contre l’oppresseur désinvolte qui se parfume de pourriture sanguine
Veux-tu connaître la force agissante
D’un pourri système puissant où l’ordure humaine
Est nettoyée par la famine la soif
Le chômage et toutes sorte de charognards légitimes
Veux-tu connaître l’amour de l’amour qui s’éteint
Organes vitaux atrophiés évanescence de l’innocence
Seul phare
Le breuvage religieux de l’ailleurs égalitaire où justice coule de source
Regarde ceux-ci
Pauvres marmonnant l’établissement de la paix
Ils sèment l’amour des uns et la haine des autres
Pauvres qui se figurent le pouvoir doux et paisible entre leurs mains
Le pouvoir est une vivante entité modulante
Qui change instrumentalise son possesseur
Qu’il possède en fait
L’idée du contraire est errements
Regarde ceux-là
Riches et puissants dirigeants résidant dans l’utérus du pouvoir
Ils machinent piétinent exterminent la vermine qu’est le mieux être
Alors ne veux-tu pas connaître l’élégance d’une mort digne
Non
Pardon
On ne meurt qu’une fois alors
Il ne faut pas la gaspiller à coucher d’innocentes victimes en morceaux ensanglantés
Prétexte pour l’amoncellement d’autres cadavres d’honneur pour la résistance.

© Paul Nwesla Biyong